You are here

2011-2016: En attendant le titre

Text: 

DAUM RAMÈNE LE CLUB EN HAUT DU CLASSEMENT

En novembre 2011, Christoph Daum prend les commandes du Club de Bruges. Il mènera son équipe à une deuxième place très méritoire en Jupiler Pro League. Il s'agissait là du meilleur résultat en championnat depuis 7 ans et ce résultat donnait de l'espoir pour aller chercher le titre tant convoité avec cet entraîneur. Malheureusement pour le Club de Bruges,  Christoph Daum allait décider de rompre la collaboration à la fin de la saison. Les supporters Blauw-Zwart ne l'oublieront pas de sitôt. Ils ont en fait bien assimilé le “Daum-score”. Ceci fait allusion au résultat final de 1-0 qui est souvent affiché au marquoir en faveur du  Club de Bruges.

Text: 

HÉRITAGE DIFFICILE

Après le départ de Christoph Daum, le Club devait se mettre à la recherche d'un nouvel entraîneur pour la saison 2012/2013. Le Club de Bruges allait le trouver du côté de la Fédération belge avec le nom d'une ancienne connaissance, George Leekens. Leekens avait déjà été l'entraîneur principal du Club de Bruges dans les années 1989-1991 et était parvenu à décrocher le titre de champion de Belgique. Il recevait ainsi la tâche bien difficile de succéder au très populaire Christoph Daum.  George Leekens allait malheureusement connaître moins de succès que lors de son premier passage. Après une demi-saison, son contrat allait être rompu à l'amiable.

Il allait être suivi quelques semaines plus tard par l'Espagnol  Juan Carlos Garrido. Sous sa direction, le Club de Bruges allait être éliminé de la scène européenne par les Polonais du Śląsk Wrocław. Malgré cette campagne un peu moindre en Europe, les Blauw-Zwart allaient connaître moins de difficultés en championnat. Sous Garrido, l'équipe n'allait jamais quitter le top trois. Nonobstant cela, la collaboration entre le Club de Bruges et Juan Carlos Garrido allait être stoppée en  septembre  2013 avec comme suite logique de se mettre à la recherche d'un nouvel entraîneur.

Text: 

LE PERFECTIONNISTE 

Alors que le Club de Bruges était à la recherche d'un nouvel entraîneur, il allait tomber sur Michel Preud’homme. Ce dernier venait juste de mettre un terme à une aventure en Arabie-Saoudite où il avait été pendant un certain temps, l'entraîneur de Al Shabab. Preud’homme avait déjà connu de par le passé divers succès dans la compétition belge entre autres avec le Standard de Liège et la Gantoise avec qui il avait respectivement gagné le titre et la Coupe de Belgique. C'était donc un bon signe pour le Club de Bruges de faire venir le ‘perfectionniste’ Michel Preud’homme pour tenter de décrocher le titre avec ses expériences minutieuses.

Lors de la saison 2014-2015, le travail d'assemblage de Michel Preud'Homme allait petit à petit se mettre en place. Le Club était le premier club belge dans ces vingt dernières années à atteindre les quarts de finale de la Coupe UEFA Europa League en éliminant les Turcs du Besiktas à Istanbul devant plus de 70.000 supporters. Le Club allait finalement être éliminé de justesse en quarts de finale  par le futur finaliste du Dnipro Dnipropetrovsk.

 

La finale de la Coupe de Belgique du dimanche 22 mars 2015 allait donner lieu à  un ultime sommet entre le Club de Bruges et le RSC Anderlecht. Au prix d'une volée effectuée à la 92ème minute par l'Israélien Lior Refaelov, le Club obtenait sa  11ème Coupe de Belgique. Lors des Play-Offs qui allaient suivre, le Club allait manquer de fraîcheur à cause de la succession de rencontres tant en Europe qu'en Coupe. La 2ème place semblait être la plus haute possible.

 

La 2015-2016 était la 11ème saison depuis le dernier titre national. Le Club terminait la compétition régulière en tant que leader du championnat et entamait les Play-Offs avec un petit bonus d'un point sur La Gantoise et le RSC Anderlecht. Malgré la finale de Coupe perdue contre le Standard de Liège, le Club semblait être une classe au-dessus de tous ses adversaires en Play-Offs. Le Club décrochait le titre le dimanche 15 mai 2016 grâce à une victoire 4-0 à domicile contre le dernier rival du RSC Anderlecht. Il obtenait ainsi le titre de champion de Belgique pour la 14 ème fois de son existence. Une fête populaire jamais vue allait se déclencher dans les rues brugeoises.