Clinton Mata: “Après l'égalisation, nous nous sommes senti pousser des ailes”

On peut facilement appeler le rush de la soirée ce que Clinton Mata a sorti de son chapeau à la mi-chemin en seconde mi-temps. Deux Genkois pris de vitesse et ensuite un assist pour Diatta, esseulé, qui inscrivait joliment le 3-1. Le Belgo-Angolais était très content à l'issue de la partie.

Text: 

“La différence entre notre première et deuxième mi-temps est très simple”, confie le défenseur droit du Club. “La première mi-temps était bonne, mais après la pause, nous avons repris avec plus de spirit et de vitesse. Et après avoir inscrit l'égalisation, nous avons senti pousser des ailes. Chacun savait que c'était une rencontre hyper importante et avec le soutien de nous supporters, nous avons mis Genk à genoux. Entretemps, n'importe quelle équipe belge sait que nous sommes difficiles à battre à la maison et cela s'est vu une fois de plus. Maintenant, nous avons ce que nous devions, mais nous sommes toujours trois points derrière. Nous sommes donc dépendants de ce que Genk fera lors des deux prochaines rencontres.”

Clinton Mata
Clinton Mata

Le Club Brugge devra de toute façon gagner les deux derniers matchs, à commencer par jeudi à Sclessin. “Au Standard, c'est très difficile pour nous, mais on verra”, répondait directement Mata. “Le Standard est dans le creux, mais à domicile contre le Club, ils parviennent toujours à faire quelque chose. Je ne peux pas imaginer un seul instant qu'ils s'avouent vaincus avec un public aussi fanatique. Maintenant, Genk ne recevra pas non plus de cadeau à Anderlecht, je pense, car ils sont redevables envers leurs supporters. Ce n'est donc pas encore joué et c'est bien comme ça.” (FDC)

Related articles