Clinton Mata : “Nous avons montré de la force de caractère"

Clinton Mata a de nouveau livré une grosse prestation et à permis au Club de boucler un 16e match de championnat sans encaisser !

Text: 

“C'est la force du Club de Bruges. Si l'adversaire perd la balle, nous sommes directement sur lui. Charleroi devait sortir après le 1-0 et cela nous a donc donné plus d'espaces. Est-ce qu'il y a eu une faute avant notre but ? Si tu siffles au moindre contact, alors tu ne joueras plus. C'est et cela reste le foot. Aujourd'hui, ce n'est pas une bonne prestation de l'équipe, mais nous ne sommes pas des machines. C'est normal de voir de la fatigue dans le chef de certains joueurs. Surtout lorsque tu joues en milieu de semaine contre une bonne équipe comme Manchester United. Nous avons montré de la force de caractère et nous avons développé un foot dominant. Charleroi est davantage sorti en seconde période et nous avons alors tenté de jouer dans son dos. Ils ne se sont finalement pas créé beaucoup d'occasions; c'était chaque fois sur des phases comme un coup-franc, un corner, etc. Nous sommes maintenant dans la dernière ligne droite de notre marathon. Nous avons encore trois matches difficiles. Donc il ne faut pas s'attendre de suite au jeu le plus sexy ! Le plus important maintenant, c'est simplement de gagner". 

 

Clinton Mata
Clinton Mata

Jeudi, place déjà au match retour à Manchester (21h) : "Selon moi, tout est encore possible. Je nous donne 30% de chance. Ils ont un léger avantage avec leur but à l'extérieur mais nous allons là-bas pour jouer notre foot et nous verrons ce que cela donnera. Lors du match aller, nous n'étions pas inférieurs au plan physique et pas non plus dans notre jeu. Nous jouions sans complexe contre une équipe du top européen, c'est notre force. Tu n'évolues pas chaque année face à de tels toppers. Nous avons eu de la chance avec le tirage au sort. Nous devons simplement jouer notre foot et ils ne sont finalement aussi que des gens comme vous et moi. Seule la vitesse d'exécution est différente si l'on compare avec la compétition belge".

 

Related articles