Hans Vanaken: “On était totalement maîtres”

Après avoir été rapidement mené à la marque, le Club s'est créé une kyrielle d'occasions, mais il a fallu attendre un pénalty de Hans Vanaken pour que les bleu et noir puissent égaliser.

Text: 

“Ce n'était sûrement pas nécessaire de rendre ce match si stressant”, confiait le Soulier d'Or. “Après cette rapide ouverture du score, nous étions pleinement maîtres. Nous avons facilement eu cinq occasions nettes, mais nous n'avons pas réussi à les mettre. Pendant le repos, nous avons dit qu'il fallait y aller à fond et cela a fonctionné. Après le 1-2, nous aurions pu en inscrire un troisième. Nous devions développer les contres avec un homme en plus, et profiter des espaces, mais malheureusement on a pas su tuer le match plus tôt.”

Hans Vanaken
Hans Vanaken

Quand l'arbitre Lardot a indiqué le point de pénalty pour la deuxième fois, Vanaken a laissé le pénalty à Wesley. “Pour un avant, c'est important de marquer des buts. Wesley n'avait plus marqué depuis trois mois et cela peut trotter dans la tête d'un jeune joueur. Comme équipier, tu dois apprendre à parfois donner aux autres. D'où ma décision de lui laisser botter le pénalty. J'espère que ce but lui fait plaisir et va lui donner de la confiance.” (SF)

Related articles