Hans Vanaken: “Difficile de trouver les espaces”

Hans Vanaken n'a trouvé aucun espace pour faire sauter le verrou mis en place par la bonne organisation de Mouscron. Souvent, la dernière passe faisait défaut et la créativité manquait dans les seize mètres.

Text: 

“Nous avions la possession du ballon et nous jouions principalement dans leur partie de terrain. Par contre, on ne trouvait pas l'ouverture. Si nous y étions parvenus une seule fois, nous aurions inscrit ce 0-1 et cela aurait été une toute autre partie. Ils auraient dû prendre des risques et nous aurions alors eu de l'espace pour jouer en contre ou tout simplement développer notre jeu. Nous avons essayé, certaines rencontres furent plus faciles que celle d'aujourd'hui. Nous avions difficile de trouver les espaces. Nous sommes passés tout près d'y parvenir à plusieurs reprises, mais la dernière passe faisait toujours défaut. Dans de tels matchs, il faut essayer de marquer le plus vite possible pour rendre les choses beaucoup plus faciles."

Hans Vanaken
Hans Vanaken

Il est difficile de trouver ce qui va causer la cassure et ouvrir le match dans ce type de rencontre. "Au début nous avons construit de l'arrière pour trouver les espaces entre les lignes. Afin de trouver ces espaces où les flancs, Ruud et moi devions nous engoufrer ou donner la dernière passe. Mais nous n'y sommes pas parvenu aujourd'hui. On manquait aussi de créativité dans les seize mètres. Nous attaquions depuis les flancs, mais la passe dans les seize mètres n'était pas bonne et nous ne pouvions pas créer le danger en jouant de la sorte. Il est difficile de marquer un but dans de telles conditions. On marque difficilement et on peine à trouver les espaces pour le moment. A nous de travailler dur pour que la machine tourne à nouveau comme avant. Dans tous les systèmes, j'ai ma liberté, je suis un joueur qui a besoin de cette liberté et de pouvoir m'exprimer de manière intuitive, c'est comme ca que je peux faire tourner l'équipe. Aujourd'hui aussi on m'a demandé de jouer entre les lignes, d'être dans ces espaces. Mais je pense que je n'ai pas eu assez le ballon aujourd'hui pour pouvoir faire la différence.”

 

Contre le Zenit ce sera une toute autre rencontre. “Les équipes comme Mouscron, qui se replient et défendent à 11, ne sont pas celles qu'on rencontre en Champions League. Ce sont des adversaires qui veulent jouer au football et qui te laisse de l'espace. Je m'attends à un match totalement différent de celui d'aujourd'hui. Naturellement, on aurait préféré préparer la rencontre de mercredi avec une victoire aujourd'hui, mais ce n'est pas le cas. A partir de demain nous devons tourner la page et nous concentrer uniquement sur mercredi. Nous devons nous rendre compte que la rencontre qui nous attend sera totalement différente de celle d'aujourd'hui et nous devrons défendre notre troisième place.”

Related articles