Ivan Leko: ”Trop de nonchalance dans le dernier quart d'heure”

Ivan Leko a assisté à une prestation étincelante de son équipe, comme la semaine passée face à Anderlecht. Cela s'est vu au niveau du marquoir avec ce score final de 2-5 qui permet au Club de Bruges de profiter du break international avec un 16 sur 18.

Text: 

“C'était une bonne partie de la part du Club”, disait fièrement Leko en parlant de son équipe. “Nous avons bien commencé. Nous avons mis de l'intensité dès le départ, nous avons rapidement marqué un but et nous avons directement pris le contrôle de cette rencontre. Une telle concentration et une équipe aussi stable, c'est très positif. C'était le but de pouvoir proposer une partie où nous restions focalisés et concentrés à cent pour cent durant toute la rencontre, mais malheureusement ça ne s'est pas produit comme cela. C'est pour cette raison que j'ai un sentiment mitigé par rapport à ce match. Je suis tout d'abord très content car nous méritons notre victoire contre une équipe solide, mais d'un autre côté, je suis également déçu de la nonchalance affichée durant le dernier quart d'heure. Zulte Waregem a marqué deux fois et aurait pu en marquer deux autres.”

Ivan Leko
Ivan Leko

Le coach croate est en tout cas satisfait du début de saison des Brugeois. "Après ces six premiers matchs et la Supercoupe, nous ne pouvons être que satisfaits. Nous avons remportés 16 des 18 points possibles et nous avons décroché la Supercoupe, donc le résultat pourrait difficilement être meilleur. En termes de qualité de notre football, nous avons encore une marge de progression. Tout le monde est soulagé que la période des transferts soit terminée, nous allons maintenant pouvoir nous concentrer sur notre football. C'est maintenant que le vrai travail commence. Nous devons travailler dur pour devenir encore plus forts. Est-ce que je vais faire des rotations durant les semaines chargées à venir ? Nous allons certainement utiliser vingt joueurs, mais changer pour changer et pour garder les joueurs contents, ce n'est pas le plan. Par contre, laisser les joueurs se reposer quand ils en ont besoin bien.” (SF)

Related articles