Jelle Vossen: “Bon début, mais encore des points à travailler"

Jelle Vossen a montré que lui et Wesley étaient des attaquants de pointe très précis, lors de cette ouverture de compétition des Bleu et Noir. Le Limbourgeois a marqué pas moins de trois fois contre Eupen.

Text: 

“Prendre les trois points et marquer soi-même à trois reprises: c'est un début parfait! Ca donne de la confiance pour les semaines à venir. Mais on peut aussi se montrer critique. Quand tu mènes 3-0 après une demi-heure, Eupen ne peut pas revenir ainsi dans le match. Ca doit être amélioré. Nous pouvons être contents mais il y a encore des points à travailler. Après une demi-heure, la rencontre étaient en principe pliée. Mais alors tu dois rester précis et essayer d'alourdir le score. Et ça, nous ne l'avons pas bien fait, il faut être honnête là-dessus. Ce n'était donc pas le match parfait, même si nous avons marqué cinq fois. C'est encore vraiment très tôt dans la saison et nous avons derrière nous une lourde préparation. Et avec ces températures tropicales qui se glissent jusque dans nos vêtements... Nous allons récolter les fruits de notre travail dans les semaines qui arrivent et quand les journées seront aussi plus fraîches. Entretemps, c'est chouette d'avoir les points en poche.”

Jelle Vossen
Jelle Vossen

Avec ces trois points, l'attaquant peut en tout cas se pencher sur son bon début de championnat. “Cela va bien pour moi. J'ai une bonne préparation derrière moi et je me sens bien physiquement. Je suis heureux de pouvoir commencer la saison ainsi. L'objectif reste le même: aider l'équipe dans les moments où j'en reçois la chance. Aujourd'hui, ça a bien tourné. J'espère que ça va suivre. C'est aussi une tradition de prendre la balle de match à la maison après trois buts. C'est en tout mon quatrième ou cinquième. C'est un chouette souvenir, mais ce n'est pas pour autant que je les mets sur ma cheminée à la maison.”

 

La période de transfert se poursuit, quoi qu'il arrive, jusque fin août. “Ce sont quatre semaines un peu stressantes où il faut attendre et voir ce qui se passe, autant dans les sens des arrivées que des départs. En soi, les joueurs ne doivent pas se préoccuper de cela. C'est quelque chose qu'ils n'ont pas en main, parce que tout est décidé par les membres de la direction. Nous devons être concentrés sur nous-mêmes, et jouer avec les gars qui sont disponibles. Chapeau à Wesley, cela doit jouer dans sa tête mais il fait le boulot, comme d'habitude. C'est la bonne mentalité. C'est un gars à part. Il lance son corps dans la bataille, peut jouer dos au but et me laisse des espaces dans lesquels je peux m'engouffrer. C'est un autre profil que Diaby. C'est un des attaquants de pointe les plus forts avec lesquels j'ai travaillé. Benteke avait aussi un truc. C'est chouette de jouer au foot dans ces conditions. Il va au charbon dans les duels, tandis que moi je suis un autre type de joueur. J'espère qu'il va rester ici et encore nous montrer de belles choses.” (KN)

Related articles