Le Club débute sa Champions League en réalisant l'exploit!

Le Club Brugge a parfaitement lancé sa campagne de Champions League avec une jolie victoire 1-2 au Zenit Saint-Petersbourg. Les Blauw-Zwart ont joué sans complexes et ont méritoirement pris l'avantage à l'heure de jeu via Dennis. Lovren égalisait mais dans les arrêts de jeu, Charles De Ketelaere se chargeait de mettre le Club en délire!

Text: 

Suite aux tests coronavirus positifs de Mignolet, Kossounou et Krmenčík, additionnés à la suspension de Deli, Philippe Clement devait remanier complètement son onze de base. Ethan Horvath prenait place entre les perches, tandis que Federico Ricca prenait la place de Deli en défense centrale. Le Club jouait en 3-5-2, avec Diatta et Sobol sur les flancs. A l'avant, Charles De Ketelaere évoluait aux côtés d'Emmanuel Dennis.

De Ketelaere in duel met Lovren
De Ketelaere in duel met Lovren

Dès l'entame de match, les Blauw-Zwart montraient qu'ils n'étaient pas là en victimes consentantes. Les Brugeois jouaient avec beaucoup d'envie et ne laissaient pas les Russes développer leur jeu. Il n'y avait pas de réelle opportunité dans le premier quart d'heure, mais l'arbitre français Bastien était généreux avec les cartons jaunes: aussi bien Mata, que Dennis et Rits étaient avertis. Le Zenit était proche de partir dangereusement en contre, mais Mechele écartait le danger d'un excellent tackle.

Text: 

Les Brugeois grandissaient dans le match et parvenaient à se montrer dangereux une première fois à la demi-heure: Dennis centrait bien mais le Nigérian manquait d'atteindre De Ketelaere d'un cheveu. Quelques instants plus tard, arrivait la plus grosse occasion de cette première période: sur un centre de Vormer, Vanaken reprenait le cuir de la tête en direction du but, mais le gardien Kerzhakov sortait un réflexe de dernière minute. Juste après, une vollée de Diatta passait à côté, tandis qu'une lourde frappe de Vanaken filait juste au-dessus de la latte. L'unique fait d'armes du Zenit était une tête de Lovren facilement captée par Horvath.

Après la pause, les Russes se montraient plus incisifs. Une frappe de Driussi filait juste à côté, puis un excellent tackle de Ricca était nécessaire pour empêcher Azmoun de marquer. Juste après, une tête du même Azmoun flirtait avec la cage. Le Club était malmené, mais parvenait néanmoins à marquer à l'heure de jeu: deux essais de De Ketelaere étaient contrés, mais Dennis suivait bien et pouvait pousser la balle au fond. 

Text: 

Le Zenit essayait immédiatement de réagir, mais manquait d'efficacité. Karavaev tentait sa chance à bout portant mais ne cadrait pas et Kuzyaev ne parvenait pas à joindre Dzyuba. Puis, c'était un tir de Driussi qui passait au-dessus du but. Le Club semblait tenir bon, mais encaissait pourtant de façon malheureuse un quart d'heure avant la fin de la rencontre: Lovren tentait sa chance de loin et sa frappe finissait par rentrer après avoir touché le montant puis le dos d'Horvath. 

La rencontre pouvait alors basculer dans un camp comme dans l'autre et les deux équipes héritaient tour à tour d'occasions franches. Dennis ne profitait pas d'une faille dans la défense russe, tandis que De Ketelaere était tout près de trouver Badji, fraichement monté au jeu. Une frappe de De Ketelaere longeait également le but.  Dans le camp d'en face, Horvath sortait deux terribles parades sur des essais de Dzyuba et Wendel. Le Club allait empocher un point bien mérité, mais, dans les arrêts de jeu, il tirait les marrons hors du feu. Vormer servait Charles De Ketelaere sur un plateau et celui-ci inscrivait le but de la victoire!

 

 

Champions League – Groupe F: journée 1

Spectateurs: 4.000 – Gazprom Arena

Arbitre: Benoît Bastien (Fra)

Zenit Saint-Petersbourg: Mikhail Kerzhakov – Vyacheslav Karavaev, Dejan Lovren, Yaroslav Rakytskyi, Danil Krugovoy – Daler Kuzyaev (72’ Wendel), Wilmar Barrios, Magomed Ozdoev (88’ Aleksandr Erokhin), Sebastian Driussi (72’ Andrey Mostovoy) – Sardar Azmoun, Artem Dzyuba. Coach: Sergei Semak.

Club Brugge: Ethan Horvath – Clinton Mata, Brandon Mechele, Federico Ricca – Krépin Diatta (78’ Noa Lang), Ruud Vormer, Mats Rits, Hans Vanaken, Eduard Sobol – Emmanuel Dennis (82’ Youssouph Badji), Charles De Ketelaere. Bank: Nick Shinton, Senne Lammens, Ignace Van der Brempt, Maxim De Cuyper, Éder Balanta, Thomas Van den Keybus, David Okereke, Siebe Schrijvers et Nathan Fuakala. Coach: Philippe Clement.

Cartes jaunes: Mata, Dennis, Rits, Lovren, Vanaken.

Carton rouge: aucun

Buts: 63’ Dennis (0-1), 74’ Horvath (owngoal, 1-1), 94' De Ketelaere (1-2).

 

Tekst: Steven Floin

Related articles