Le Club de Bruges remporte le match au sommet face à Genk (3-1)

Le Club de Bruges s'est imposé 3-1 face à Genk pour ce qui était un match au sommet très important. Mata et Schrijvers donnaient l'avantage aux "blauw en zwart" en première période, Samatta réduisait ensuite l'écart mais Vormer donnait au score son allure définitive. Grâce à ce succès, les Brugeois reviennent à huit points du leader genkois.

Text: 

Ivan Leko effectuait trois changements dans son onze de base par rapport à l'équipe qui avait affronté Salzbourg jeudi dernier. Benoît Poulain et Krépin Diatta voyaient leur belle montée européenne être récompensée par une titularisation. Amrabat et Cools étaient quand à eux relégués sur le banc. Suite à la seconde et dernière journée de suspension de Dennis, Clinton Mata prenait place sur le flanc droit. 

Les "blauw en zwart" avaient fait le plein de confiance après le succès face à Salzbourg, et cela se ressentait dès le début de match. Les Brugeois mettaient d'emblée une grosse pression sur les Limbourgeois et se créaient quelques possibilités. Wesley ne parvenait pas à prolonger une belle action de Diatta, deux tirs de Schrijvers filaient à côté et un coup-franc de Vanaken était dévié au-dessus du but par le mur. Le Club était clairement la meilleure équipe sur le terrain et allait ouvrir le score après vingt minutes de jeu. Schrijvers délivrait une splendide passe dans le dos de la défense à destination de Mata qui n'avait plus qu'à conclure (1-0). 

Text: 

L'auteur du but d'ouverture devait par la suite quitter la pelouse, blessé, et était remplacé par Amrabat. Les "blauw en zwart" montraient qu'ils étaient les patrons en ce dimanche, mais allaient laisser quelques timides possibilités aux Genkois. Horvath n'était pas vraiment inquiété sur des tentatives de Samatta et Malinovsky. Le Club jouait de manière libérée et avec beaucoup d'impact et doublait la mise avant la pause. Un centre approximatif de Wesley arrivait dans les pieds de Schrijvers, esseulé dans le rectangle, qui décochait une volée puissante qui terminait sa course au fond des filets (2-0).

La plus belle occasion de l'équipe visiteuse tombait juste avant la pause, mais le tir de Samatta était stoppé par Horvath. Les Limbourgeois n'étaient pas vraiment dans leur match, Philippe Clément procédait donc à un double changement à la pause: Pozuelo et Gano remplaçaient Paintsil et Ingvartsen. Ces modifications ne se montraient pas vraiment payantes, tant les "blauw en zwart" dominaient le match. Le 3-0 était dans l'air, mais Vukovic retardait l'échéance en s'interposant sur des tentatives de Diatta, Vormer et Wesley. 

Text: 

Genk répondait sur une frappe de Trossard qui était captée facilement par le portier brugeois. Les Brugeois poussaient pour marquer, mais oubliaient de "tuer" le match à plusieurs reprises. A un quart d'heure du terme, Genk allait réduire l'écart lorsque Samatta reprenait de la tête un corner bien tiré par Malinovsky (2-1). 

Les Brugeois ne paniquaient pas pour autant et allaient même inscrire un troisième but quelques instants plus tard. Diatta éliminait son opposant direct et centrait en direction de Vormer qui poussait le ballon dans les cages adverses (3-1). Ce but signifiait la fin des espoirs genkois qui n'allaient plus parvenir à se montrer dangereux par la suite. Le Club de Bruges s'impose donc sur le score de 3-1 lors de ce match au sommet face au leader du championnat. 

Jupiler Pro League – 26ème journée

Assistance: 28.000 – Jan Breydelstadion

Arbitre: Erik Lambrechts

Club de Brugges: Ethan Horvath – Benoît Poulain, Brandon Mechele, Stefano Denswil – Clinton Mata (27’ Sofyan Amrabat), Ruud Vormer, Mats Rits, Hans Vanaken, Krépin Diatta – Siebe Schrijvers (83’ Marvelous Nakamba), Wesley Moraes (87’ Loïs Openda). Banc: Karlo Letica, Kaveh Rezaei, Dion Cools et Cyril Ngonge. Coach: Ivan Leko.

KRC Genk: Danny Vukovic – Joseph Aidoo, Sébastien Dewaest, Jere Uronen – Joakim Maehle, Bryan Heynen (94’ Casper De Norre), Leandro Trossard, Ruslan Malinovskyi, Joseph Paintsil (46’ Alejandro Pozuelo) – Marcus Ingvartsen (46’ Zinho Gano), Ally Samatta. Coach: Philippe Clement.

Cartes jaunes: Ingvartsen, Poulain, Denswil, Uronen, Vanaken, Malinovskyi, Pozuelo.

Cartes rouges: Aucune

Buts: 21’ Mata (1-0), 37’ Schrijvers (2-0), 77’ Samatta (2-1), 78’ Vormer (3-1).

 

Texte: Steven Floin traduit par Laurent De Brauwer

Related articles