Le Club s'incline face à Genk, 3-1

Le Club Brugge a perdu le duel au sommet sur la pelouse du Racing Genk par 3-1. Hans Vanaken a pu répondre depuis le point de pénalty au but d'ouverture de Trossard, mais peu après la pause, Malinovskyi remettait Genk aux commandes après un pénalty discutable. Dix minutes avant la fin, Samatta scellait la rencontre. Avec cette défaite, le Club compte maintenant quatre points de retard sur les Limbourgeois.

Text: 

Ivan Leko alignait pour la quatrième fois de rang les onze mêmes joueurs au coup d'envoi. Les deux équipes débutaient la partie avec beaucoup de grinta et sur un tempo élevé, ce qui avait pour conséquence que pendant le début de match il était difficile de se créer de véritables occasions. Après douze minutes, la première réelle occasion se traduisait en but: Denswil remettait malchanceusement la balle dans les pieds de Leandro Trossard qui reprenait en force devant Horvath, 1-0.

Le Club essayait tout de suite de réagir et d'égaliser, mais sur un corner de Vormer, Vanaken ne parvenait pas à cadrer sa reprise de la tête. Mais malgré tout, Genk restait l'équipe la plus dangereuse: tant Samatta que Trossard plongeaient dans le dos de la défense brugeoise, mais Horvath effectuait deux jolies parades. Dans l'autre camp, les Brugeois se frayaient aussi une occasion mais un shot de Mata passait juste à côté.

Text: 

Les bleu et noir ne parvenaient pas à atteindre le même niveau que dans les derniers matchs et pouvaient même être heureux de ne pas prendre un deuxième goal. Un shot de Malinovskyi était bloqué, tandis qu'Horvath stoppait à même la ligne une remise délicate de Denswil et effectuait une nouvelle parade sur une frappe de Trossard. Le Club ne flanchait pas et égalisait même dix minutes avant le repos. Uronen accrochait Vormer dans les seize mètres et l'arbitre Boucaut indiquait le point de pénalty. Hans Vanaken ne doutait pas et plaçait à côté de Vukovic, 1-1.

Un peu plus tard, Diatta ne parvenait tout juste pas à prolonger dans le but un centre de Vormer, tandis qu'Horvath s'interposait sur un essai d'Ito. Dans les tous derniers instants de la première période, Dewaest reprenait un coup-franc victorieusement, mais le but était annulé logiquement pour hors-jeu. Après la pause, le 2-1 devenait une réalité. La balle rebondissait malencontreusement sur le bras de Mechele dans les seize mètres et après avoir revu les images, Boucaut indiquait le point de pénalty. Malinovskyi ne se faisait pas prier et mettait l'équipe locale aux commandes.

Text: 

Après avoir fait monter Amrabat au repos à la place de Rits, Leko injectait du sang neuf en cours de seconde période, en introduisant aussi Openda et Danjuma dans la bataille. Le Club se montrait plus offensif, avec quelques chances à la clé: un essai de Schrijvers était contré, un centre d'Openda était dégagé in extremis devant Dennis et une après jolie action, Danjuma plaçait le cuir à côté du but. Dans le rectangle d'en face, Samatta ne parvenait pas à transformer en but un centre d'Ito, tandis qu'une frappe du Japonais filait à côté.

Les bleu et noir devaient prendre des risques mais à la place d'égaliser, c'est le goal du break qui tombait dix minutes avant la fin du match. Ito déposait le cuir sur le front de Samatta, qui inscrivait le but du 3-1 via la barre. Le Club cherchait à réduire le score mais ne parvenait pas à marquer. Avec cette défaite, le Club de Bruges compte maintenant quatre points de retard sur les Limbourgeois.

Jupiler Pro League – Play-Offs I, journée 4

Spectateurs: 23.000 – Luminus Arena

Arbitre: Alexandre Boucaut

KRC Genk: Danny Vukovic – Joakim Maehle, Sébastien Dewaest, Jhon Lucumi, Jere Uronen –Sander Berge, Bryan Heynen (91’ Casper De Norre), Ruslan Malinovskyi (79’ Dries Wouters) – Junya Ito, Ally Samatta, Leandro Trossard (88’ Dieumerci Ndongala). Coach: Philippe Clement.

Club Brugge: Ethan Horvath – Clinton Mata, Brandon Mechele, Stefano Denswil – Emmanuel Dennis (69’ Arnaut Danjuma), Ruud Vormer, Mats Rits (46’ Sofyan Amrabat), Hans Vanaken, Krépin Diatta – Siebe Schrijvers (65’ Loïs Openda), Wesley Moraes. Banc: Karlo Letica, Luan Peres, Benoît Poulain, Jelle Vossen, Dion Cools et Saulo Decarli. Coach: Ivan Leko.

Cartes jaunes: Dennis, Rits, Samatta, Mata.

Carte rouge: aucune

Buts: 13’ Trossard (1-0), 35’ Vanaken (penalty, 1-1), 54’ Malinovskyi (penalty, 2-1), 80’ Samatta (3-1).

 

Tekst: Steven Floin

Related articles