Philippe Clement: “Avoir du culot contre n'importe qui”

Le Club Brugge veut foncer dans le tas. Six fois de suite. Cette nouvelle participation à la phase de poules de la Champions League doit déboucher sur de nouveaux faits d'armes, sur et à côté du terrain. “Nous voulons avoir du culot contre n'importe qui et surtout montrer que nous avons grandi et ne pas faire tache pendant cette CL”, confiait ce midi Philippe Clement, tout enthousiaste.

Hans Vanaken à propos…des chances de qualification

Hans Vanaken a marqué de nombreux points importants en Europe sur la dernière année et demie. Le Lommelois n'a jamais dénoté lors des grands rendez-vous. Il est tout à fait décidé à prolonger cette belle série contre Galatasaray. “J'ai franchi - et l'équipe aussi- de nombreuses étapes ces dernières années”, affirme le Limbourgeois. “On ne peut plus comparer ce Club avec l'équipe qui avait été sortie de la Champions League sous les ordres de Michel Preud'homme. Nous avions alors peur de mal faire et manquions d'expérience pour nous en tirer dans les situations compliquées. Cette expérience fait désormais partie de notre vestiaire après les 2 dernières campagnes et les nouveaux venus ont eux aussi déjà démontré quelque chose sur la scène européenne. Nous avons envie de faire mal à nos adversaires – qui ne sont pas des moindres – et de profiter de leurs instants de faiblesse. Nous commencerons chaque match pour le gagner.”

Philippe Clement à propos…des chances de victoire

Le Club commencera avec la rencontre la plus ‘abordable’ de cette phase de poules en Champions League. A domicile contre Galatasaray, le Club espère prendre les trois points pour continuer sur la lancée des bons tours préliminaires européens. “Commencer par une victoire contre les Turcs nous apporterait un sérieux coup de boost en vue d'un éventuel hiver européen. Attention, prendre les trois points contre Galatasaray n'apporterait aucune garantie. Il n'y aura aucune euphorie en cas d'issue favorable. En cas de partage, ce sera déjà une toute autre histoire et en cas de défaite on devra songer à la seconde sess. Cela ne veut en rien dire que l'on jettera l'éponge. Nous vendrons chèrement notre peau dans les six matchs. On ne peut de toute façon pas prévoir ce qui va se passer. Galatasaray est un adversaire très sérieux. Notre groupe essaiera de faire de son mieux.”

Related articles