Philippe Clement: “Beaucoup de qualités en possession de balle”

La Club a décroché une victoire très satisfaisante à Genk. Les Blauw-Zwart ont livré une prestation solide en première mi-temps, ont vu Genk revenir au score en début de deuxième mi-temps, avant d'inscrire le 1-2 pour décrocher une victoire bien méritée. Philippe Clement était très satisfait avec les trois points décrochés aujourd'hui.

Text: 

"J'ai trouvé notre première mi-temps très bonne", a déclaré le coach Brugeois. "Peut-être que les sensations auraient été différentes dans un stade plein, mais j'ai vu beaucoup de qualité en possession de balle. J'ai vu plusieurs belles occasions, une équipe très disciplinée et organisée. Il aurait fallu inscrire au moins deux buts, ainsi tu te facilite les choses et tu rentres au vestiaire avec la confiance. Bien entendu, nous avions discuté de plusieurs choses dans le vestiaire et nous savions que Genk allait commencer sa deuxième mi-temps en apportant des changements.”

Philippe Clement
Philippe Clement

Genk est en effet sorti des vestiaires avec un tout autre visage et en un rien de temps, ils ont même obtenu deux penalties. "A première vue, cela ne semblait pas être un pénalty selon moi et certainement pas le second", maintient Clement. "Pour moi, Simon (Mignolet, ndlr) occupe autant d'espace uniquement pour rendre la tâche plus difficile à Bongonda. Ce 1-1 était vraiment un coup dur psychologiquement pour nous, mais il fallait se battre pour revenir dans ce match et je suis très satisfait que ça se soit passé ainsi. Après ce premier quart d'heure de la deuxième mi-temps, nous avons clairement retrouvé notre calme et nous avons pu remporter le match grâce à une jolie tête. Non, ce n'était pas facile, mais la presse pense que nous allons écraser tout et tout le monde, mais ce ne sera certainement pas le cas. Nous sommes assez réalistes pour savoir que Genk, Anderlecht, Gand et le Standard sont également très bons et ont beaucoup de qualités. Mais, à chaque rencontre, nous montons sur le terrain pour gagner et ce sera toujours le cas".

Related articles