Philippe Clement: “Devenir champion dépend souvent d'un ou deux points”

Galatasaray n'est pas encore dans un coin de la tête des Brugeois. Philippe Clément sait à quel point la rencontre face au KVO est importante.

Clement à propos… de la trêve internationale

Philippe Clement a pu passer du temps avec ses proches ce week-end, mais n'apprécie pas que la spirale soit coupée par la trêve internationale. "C'était chouette de pouvoir profiter de ces moments avec ma famille, mais je suis content que le championnat reprenne dès demain. Les internationaux sont revenus sans problème, les joueurs ont pris du plaisir à l'entraînement ce matin. Je n'ai pas l'impression que l'echainement des matchs atteint mes joueurs d'un point de vue mental, ce qui est très bien. Le seul blessé actuellement est Matej Mitrovic, qui sera absent durant quelques semaines suite à une blessure à la cheville.”

Clement à propos… de la période chargée jusqu'au nouvel an

Le Club disputera 9 ou 10 matchs en un peu plus d'un mois. Mais chaque rencontre est importante pour le coach brugeois. "L'équipe qui veut être championne devra perdre le moins de points possibles. Devenir champion dépend souvent d'un ou deux points. Chaque match sera important. Durant cette lourde période, il faudra ménager les joueurs les moins frais afin d'être en course sur les trois fronts après la trêve hivernale.”

Clement à propos… des ambitions affichées

En début de saison, l'ambition était d'accéder à la phase de groupes de l'Europa League, mais celle-ci a bien évidemment été ajustée. "Et nous devons continuer de la sorte" déclarait Clément. "Après le tirage au sort, nous voulions réaliser un exploit dans un groupe aussi relevé. Nous y sommes parvenus, nous voulons maintenant encore plus. Nous devrons jouer à un très haut niveau si nous voulons continuer notre aventure en Coupe d'Europe.”

Related articles