Philippe Clement : “Je me suis fâché au repos”

Philippe Clement a vu un Club de Bruges présenter deux visages face au Standard. Pas convaincant avant le repos mais en puissance et engagement après la pause. Au final, un score de partage !

Text: 

“La première période était très décevante", selon Philippe Clement. "Surtout parce que mes joueurs n'étaient pas prêts à faire face à beaucoup de choses contre lesquelles ils étaient pourtant prévenus. Est-ce que c'était mental ou physique ? Nous devrons le déterminer les jours prochains. Nous avions surtout beaucoup de mal avec l'organisation du Standard qui était très stricte. De surcroît, chez nous il y avait trop peu de mouvement sans ballon et trop peu d'engagement. Tu peux toujours te retrouver mené à la marque, surtout contre une forte équipe comme le Standard, mais je suis surtout déçu de la réaction. J'ai vu chacun regarder vers l'autre, sans chercher les solutions. C'est la raison pour laquelle, pour la première fois cette saison, j'ai dû me fâcher durant la mi-temps. Et je suis content de la réaction après la pause. Nous avons dominé toute la seconde période et ce contre l'équipe actuellement numéro 2 du pays. Nous les avons cloués devant leur but, ce qui n'est pas si évident avec un bloc qui évolue si bas".

 

 

Philippe Clement
Philippe Clement

Durant la première période, le Club avait du mal avec les dispositions adoptées par le Standard. "La tactique du Standard ne constituait pas une surprise car je savais que Michel allait tout faire pour neutraliser nos point forts. Il était crucial de changer les choses et c'est pourquoi au repos, j'ai pris le risque de faire d'emblée un deuxième et un troisième changement. Nos médians défensifs ont alors eu plus d'espaces mais les ont trop peu utilisés. De surcroît, devant, nous devions être en mesure de conserver le ballon et gagner les duels. Tau et Rits ont beaucoup joué ces dernière semaines et ne semblaient pas au top aujourd'hui. D'où les deux changements".

 

 

Related articles