Philippe Clement: “Parfois il faut se satisfaire d'un point”

Le Club de Bruges n'a pas fait mieux qu'un match nul 0-0 au Standard. Les Blauw-Zwart ont eu quelques belles occasions, mais n'ont pas marqué. Philippe Clément se satisfaisait de ce partage.

Text: 

"Il y a eu de bonnes choses et de moins bonnes choses aujourd'hui. Du côté du moins bon, bien sûr, il y a le terrain. Il s'agit d'un terrain digne de la quatrième provinciale. Et plus le temps passe, plus la situation s'aggrave. A la fin, il était totalement impossible de jouer au football. C'est également dommage que mon équipe ait perdu le contrôle pendant dix ou quinze minutes. Il y a eu trop de chutes et de fautes sifflées, et du coup ils ont oublié de jouer au football. Dans ces moments-là, nous devons apprendre à continuer à jouer au football et à ne pas nous soucier de ce qui n'a pas d'importance. D'autre part, il y avait tout de même des choses positives. Nous avons encore une fois terminé la partie avec une clean sheet et nous avons dominé tout le match. Pendant la première mi-temps, nous avions 70 % de possession de balle et à la fin, nous en avions 65. En première mi-temps, nous avons eu plusieurs occasions. En deuxième mi-temps, nous en avons eu moins, mais nous avons quand même eu la plus belle grâce à Ruud Vormer. Parfois, il faut savoir se contenter d'un point. Mais en termes d'efforts et de qualité vu les circonstances de jeu, je ne peux pas blâmer mon équipe, sauf pour ces quinze minutes où elle a oublié de jouer.”

Philippe Clement
Philippe Clement

Related articles