Philippe Clement : “Une victoire au mental“

Nouvelle victoire du Club, cette fois au détriment de Charleroi, même si Philippe Clement reconnaissait que son équipe n'avait pas livré sa plus belle prestation...

Text: 

“Je suis content du résultat, mais je suis moins satisfait de la manière. Je sais qu'en principe mes joueurs sont capables de beaucoup mieux mais cette fois, ce n'était pas ça", selon le coach brugeois. "La victoire sur Charleroi, nous le devons moins à nos qualités qu'à notre mental. Je veux néanmoins d'emblée prendre la défense de mon team car en cette période très chargée, nous avons à peine et même pas du tout de temps de préparation pour les matches. De sucroît, Charleroi est et reste un dur morceau à affronter contre lequel il n'est jamais facile de jouer. Même après le goal rapidement inscrit, les Carolos ont conservé leur même organisation. Pour voir du beau foot, on a besoin de deux équipes qui optent clairement pour l'attaque. Mais dans ces conditions tempêtueuses, nous sommes restés bien en place et au final nous sommes la seule formation du top 6 qui a empoché 4 points sur 6 face à Charleroi".

 

Philippe Clement
Philippe Clement

A la question de savoir si le niveau de jeu de son équipe ne devrait pas être plus élevé, Clement s'est montré très clair : "C'est un fait que nos adversaires s'adaptent toujours de plus en plus à nous et que ces dernières semaines nous avons eu moins d'espaces. Si nous pouvons débuter les play-offs 1 avec une avance, alors les autres équipes devront montrer d'autres intentions si bien qu'à notre tour, peut-être, nous pourrons de nouveau bénéficier de plus d'espaces. Et si, comme les autres équipes, de semaine en semaine, nous pourrons nous bien préparer et avoir des temps de récupération, alors nous nous battrons à nouveau à armes égales".
Philippe Clement se tournait alors vers Old Trafford ('rendez-vous de jeudi) : "Si vous dites que nous avons déjà joué aujourd'hui avec Manchester United en arrière-pensée, alors ce serait montrer peu de respect pour Charleroi. Mais il est évident que nous voulons vendre chèrement notre peau à Manchester et que nous y allons à fond pour la qualification. Voici huit mois, j'ai demandé de la qualité dans le vestiaire, ce serait fou tout à coup de demander le contraire !".

 

Related articles