Philippe Clement: “Une victoire de tout le groupe”

Philippe Clement était terriblement fier de son équipe. Comme l'année passée en Champions League, le Club a joué crânement sa chance, et cela s'est transformé en une victoire 1-2 au Zenit.

Text: 

“En première période, notre organisation était très bonne et nous sommes parvenus à contrer les points forts du Zenit. Nous avons juste manqué d'un brin de confiance pour créer davantage à l'avant. Après le repos, le match s'est décanté. Nous avons marqué, mais ils ont égalisé. A ce moment, il fait choisir entre défendre et essayer de conserver un point ou tenter d'avoir la victoire à tout prix. On a choisi de continuer à aller de l'avant et cela a porté ses fruits. Et ce n'était pas un bête contre, c'était une très belle action collective couronnée d'un joli but.”

Philippe Clement
Philippe Clement

L'an passé, le Club a décroché trois partages en Champions League,  mais cette fois, les Blauw-Zwart débutent directement par une victoire. “Cela ne fait pas encore très longtemps que je suis coach principal, mais c'est clairement le plus beau moment de ma carrière d'entraineur. Plus encore que ces deux titres avec Genk et le Club. Je connais bien les énormés qualités de l'équipe qui nous faisait face, et c'est vraiment une prestation exceptionnelle. Nous connaissons les budgets du Zenit,  de Dortmund et de la Lazio. C'est un autre monde. Nous avons beaucoup de jeunes joueurs, et beaucoup moins d'expérience que les joueurs qui se trouvaient dans les rangs du Zenit. C'est une expérience incroyable, qui va nous apporter beaucoup de confiance. Nous ne devons pas penser que nous sommes plus forts. Mais il reste 5 finales à jouer, et nous avons pris 3 points historiques ici. Malgré les cas de covid, cela n'a pas joué dans les têtes des joueurs. Ricca et Horvath ont rempli leur rôle à merveille. C'est une victoire de tout le groupe.”

 

Charles De Ketelaere avait effectué ses grands débuts contre le PSG et a joué aujourd'hui comme s'il jouait depuis des années. Il s'est même érigé en homme providentiel en marquant le 1-2 dans le temps additionnel. “Nous ne sommes pas une équipe capable d'attirer des joueurs à 40 millions d'euros comme le Zenit peut le faire. Nous essayons de former nos joueurs nous-mêmes, parce que nous ne pouvons pas nous offrir des joueurs d'expérience. L'an dernier, on avait déjà bien joué en Champions League, mais nous avions pêché à la concrétisation. Maintenant, nous avons avancé dans notre développement. Charles par exemple n'était pas dans les 18 qui ont affronté le Standard après sa trêve internationale avec les U21. Il aurait pu se montrer amer, mais a continué à bosser et était prêt pour briller aujourd'hui. Il n'est pas encore prêt à montrer chaque semaine ce qu'il a montré ce soir, mais il doit continuer à bien bosser et à emmagasiner de l'expérience. Les jeunes joueurs ne doivent pas juste avoir des qualités, mais aussi de l'intelligence. C'est le cas pour Charles. Avec juste des joueurs de 18-19 ans, tu perds aujourd'hui. Mais avec un équilibre idéal entre jeunesse et joueurs expérimentés, tu peux gagner des matchs comme aujourd'hui. Et en plus, on peut facilement changer de système tactique. Même quand on change de système, les joueurs restent dans leur zone de confort, car ils savent ce qu'ils ont à faire.” (SF)

Related articles