Réactions après KV Ostende - Club

Après la rencontre au KV Oostende, nous avons recueilli les réactions de Hans Vanaken, Wesley Moraes et Michel Preud’homme.

Text: 

<p>
<strong>Hans VANAKEN</strong></p>
<p>
<strong>&quot;Nous n&#39;avons pas &eacute;t&eacute; assez r&eacute;alistes&quot;</strong></p>
<p>
Hans Vanaken ne parvenait pas non plus &agrave; expliquer pourquoi le Club n&#39;&eacute;tait pas parvenu &agrave; remporter cette rencontre apr&egrave;s avoir m&eacute;ritoirement &eacute;galis&eacute;. Le Limbourgeois parlait surtout d&#39;un manque d&#39;efficacit&eacute; dans le rectangle. &quot;Nous avions pourtant jou&eacute; un bon premier quart d&#39;heure mais ensuite, nous avons diminu&eacute; le tempo. A ce moment, ils n&#39;avaient pas droit &agrave; la parole et on aurait d&ucirc; les &quot;tuer&quot;&rsquo;. Nous sommes parvenus &agrave; plusieurs reprises dans leur seize m&egrave;tres mais c&#39;est l&agrave; que l&#39;efficacit&eacute; nous a fait d&eacute;faut cumul&eacute;e aussi &agrave; un peu de malchance. On a encore tent&eacute; de sp&eacute;culer sur la contre-attaque pour cr&eacute;er davantage de danger mais cela ne nous a r&eacute;ussi que de fa&ccedil;on sporadique. Sur le plan du football, le KV Oostende a domin&eacute; la plus grosse partie de la rencontre. Apr&egrave;s notre &eacute;galisation, nous sommes parvenus &agrave; les bousculer &agrave; plusieurs reprises mais c&#39;est &agrave; ce moment qu&#39;on encaisse ce b&ecirc;te but. C&#39;est en fait une balle qui est d&eacute;gag&eacute;e par nous et qui arrive dans les pieds d&#39;Akpala qui &eacute;tait tr&egrave;s attentif. Il y avait quelques joueurs en position hors-jeu mais Akpala a bien jou&eacute; le coup. Il faut alors naturellement tout recommencer et cela devient tr&egrave;s difficile. Cela fait mal parce que &agrave; ce moment, nous &eacute;tions les meilleurs. C&#39;&eacute;tait une rencontre qui pouvait tourner des deux c&ocirc;t&eacute;s.&rdquo;<br />
Le distributeur de jeu portait ses pens&eacute;es vers dimanche. &quot;Nous allons tout simplement devoir jouer notre jeu. On doit surtout tenter d&#39;&eacute;viter d&#39;&ecirc;tre men&eacute;s parce que je pense que nous n&#39;avons pu garder le nul dans aucune rencontre de Play-Off I. Il ne faut jamais sp&eacute;culer sur un partage parce qu&#39;il y a toujours un risque qu&#39;on encaisse un but. On doit viser la victoire dimanche. Il r&egrave;gne sans doute pour le moment un sentiment de d&eacute;ception mais d&egrave;s demain, on devra bien r&eacute;cup&eacute;rer pour mener &agrave; bien cette derni&egrave;re rencontre de la saison. &nbsp;On doit encore se battre 90 minutes pour prendre ce qu&#39;il reste &agrave; prendre. Il reste encore assez dans le r&eacute;servoir pour faire la diff&eacute;rence.&quot;<strong> (MDK)</strong></p>

Text: 

<p>
<strong>Wesley MORAES</strong></p>
<p>
<strong>&quot;Dimanche, il ne faudra pas sp&eacute;culer sur un partage&quot;</strong></p>
<p>
Aux alentours de l&#39;heure de jeu, &nbsp;Wesley Moraes est venu remplacer un Jelle Vossen bien fatigu&eacute;. Un excellent choix de Michel Preud&rsquo;homme, puisque dix minutes plus tard, le Br&eacute;silien prenait &agrave; son compte l&#39;&eacute;galisation tant m&eacute;rit&eacute;e. Cela n&#39;a finalement pas suffit pour d&eacute;crocher la victoire. &quot;Je suis naturellement tr&egrave;s content de mon but mais si finalement, il ne rapporte rien, c&#39;est vraiment dommage et donc, il ne compte pas vraiment pour moi. Le second but tombe suite &agrave; une phase discutable au cours de laquelle, on ne s&#39;est pas montr&eacute;s assez attentifs. Mais il ne faut pas non plus commencer &agrave; dramatiser apr&egrave;s cette d&eacute;faite. Il faut rester positif, faire le vide dans nos t&ecirc;tes et faire en sorte que nous soyons en forme au moment d&#39;entamer la rencontre de dimanche face &agrave; Gand. En tant qu&#39;&eacute;quipe, on ne doit maintenant pas trop effectuer de changement, il reste trop peu de temps pour &ccedil;a. Nous sommes bien conscients que dimanche, c&#39;est un match difficile qui nous attend. Mais nous jouons &agrave; domicile et ne devons penser qu&#39;&agrave; la victoire, sans sp&eacute;culer sur un match nul. On savait qu&#39;Anderlecht pouvait &ecirc;tre champion, on n&#39;avait plus notre sort entre les mains. Notre but, c&#39;est maintenant la deuxi&egrave;me place et nous devons faire en sorte de jouer les tours pr&eacute;liminaires de la Champions League et ne pas &ecirc;tre oblig&eacute;s de disputer l&#39;Europa League.&rdquo;<br />
Le Br&eacute;silien revenait encore sur le peu de minutes de jeu qu&#39;il a disput&eacute;es. &ldquo;&Ccedil;a, c&#39;est le football et c&#39;est ainsi. Ce sont les d&eacute;cisions du coach et tout ce que je peux faire, c&#39;est continuer &agrave; travailler pour pouvoir aider l&#39;&eacute;quipe.&quot; <strong>(MDK)</strong></p>

Text: 

<p>
<strong>Michel PREUD&rsquo;HOMME</strong></p>
<p>
<strong>&ldquo;C&#39;est incompr&eacute;hensible de redescendre si bas sur le terrain&rdquo;</strong></p>
<p>
Michel Preud&rsquo;homme a vu son &eacute;quipe s&#39;incliner face &agrave; Ostende sur le score de 2-1. &ldquo;Le Club a bien entam&eacute; la rencontre et aurait d&ucirc; en fait inscrire un but au cours des quinze premi&egrave;res minutes de jeu. Par la suite, le jeu s&#39;est &eacute;quilibr&eacute; et Ostende est parvenu &agrave; scorer. A nouveau sur phase arr&ecirc;t&eacute;e. Je pense que c&#39;est d&eacute;j&agrave; la cinqui&egrave;me fois en play-offs que l&#39;on se retrouve men&eacute;s. Tu attends alors une r&eacute;action mais elle n&#39;est pas venue. De plus, Ostende a plac&eacute; quelques contres qui auraient pu s&#39;av&eacute;rer mortels. Nous sommes quand m&ecirc;me rest&eacute;s dans le match et sommes parvenus &agrave; ramener l&#39;&eacute;galit&eacute;. S&#39;en suivent alors diff&eacute;rentes occasions de faire 1-2, mais soudain, on encaisse un but d&#39;une fa&ccedil;on tr&egrave;s particuli&egrave;re. Apr&egrave;s ce goal, le courage nous a manqu&eacute; et on n&#39;est plus parvenus &agrave; r&eacute;agir. Nous sommes revenus de loin et avons d&ucirc; combattre ce soir sur deux plans: d&#39;abord et surtout pour la deuxi&egrave;me place parce qu&#39;elle est importante pour le club et les joueurs qui seront encore pr&eacute;sents ici l&#39;an prochain. En second lieu, pour ne pas avoir de regrets au cas o&ugrave; quelque chose se passait du c&ocirc;t&eacute; de Charleroi. Cela ne s&#39;est pas produit mais on aurait pu assurer notre deuxi&egrave;me place ce soir. Nous n&#39;y sommes pas arriv&eacute;s et nous allons donc devoir nous donner &agrave; fond pour le prochain match. Durant le premier quart d&#39;heure, les joueurs se sont bien trouv&eacute;s mais il est incompr&eacute;hensible de redescendre ainsi. Ensuite, cela a repris avec d&#39;autres joueurs mais il n&#39;y a aucune garantie que cela marche aussi dimanche avec les m&ecirc;mes joueurs. Il faut donc &agrave; nouveau recommencer et se f&acirc;cher ce qui est &eacute;puisant. Quant &agrave; savoir si dimanche ce sera mon dernier match ? Je ne r&eacute;pondrai &agrave; cette question que la semaine prochaine.&rdquo; <strong>(SF)</strong></p>

Related articles