Sous la loupe - Standard de Liège

Pour l'avant-dernière journée des PO1, le Club se déplace à Sclessin. Les Rouches avaient commencé en force avec un 6 sur 6 mais ont ensuite perdu 5 des 6 rencontres suivantes. Regardons comment le Standard pourrait avoir fort changé demain.

CIMIROT L'ASPIRATEUR

Tout comme Razvan Marin domine le secteur offensif du milieu de terrain, Gojko Cimirot s'occupe lui du secteur défensif. Avec 44 tackles et 43 blocks en championnat, il endosse le rôle "d'aspirateur" au Standard. Avec seulement 1 carte jaune, il est aussi un médian défensif efficace et d'un calme olympien. Il n'y a pas que ses qualités défensives qui sautent aux yeux, il sait aussi faire tourner le jeu. Cimirot fait en moyenne 56,5 passes par match, avec un pourcentage de réussite de 88,5%! Comme milieu défensif, il est assez logiquement moins présent dans le tiers final du terrain. Mais quand Cimirot est là, ses passes aboutissent dans 84,3 % des cas.

TOUT LE MONDE EST DANGEREUX

Les Liégeois n'ont aucun joueur dans le top 10 des meilleurs buteurs. Renaud Émond est aux portes de ce classement car il occupe la onzième place. Cela s'explique si l'on regarde tout simplement à la loupe les derniers buteurs. 9 joueurs différents ont inscrit les 10 derniers buts liégeois. Bastien, Lestienne, Carcela, Vanheusden, Marin, Emond, Djenepo, Cavanda et Laifis étaient ces buteurs. Seul Marin en a inscrit deux. L'attention de la défense brugeoise ne doit donc pas se concentrer sur 1 ou 2 joueur. Tout le monde peut apporter le danger au Standard.

TIRE ENCORE

Le Standard marque difficilement depuis un petit mois. Le manque d'avants en forme et en état de jouer joue clairement un rôle. Pourtant on peut voir que les Rouches ont plus allumé les gardiens en mai (16,5 par rapport à une moyenne de 14,5 sur la saison entière). A côté de cela, on peut observer que Sclessin reste dangereux pour l'adversaire. Cette saison, le Standard marque en moyenne 0.5 buts par match en plus à domicile.

Related articles