Victoire facile pour Dortmund, partages pour la Lazio et le Zénit

Des trois futurs adversaires du Club de Bruges en Champions League, seul le Borussia Dortmund est parvenu à s'imposer le week-end dernier. L'équipe de Thomas Meunier s'est largement imposée 4-0 contre Fribourg. La Lazio et le Zenit ont chacun signé un partage 1-1 face à l'Inter et au Spartak Moscou.

Dortmund – Fribourg : 4-0

Text: 

Samedi, Dortmund accueillait l'équipe de milieu de classement de Fribourg, l'occasion d'oublier la défaite en Supercoupe allemande (contre le Bayern) et le revers de la journée de championnat précédente (contre Augsburg). Dormund a ouvert le score après une demi-heure : servi par Reyna, Erling Haaland plaçait dans le coin opposé du but. Avant le repos, des essais de Meunier et Hummels étaient bien stoppés par le gardien visiteur. Mais peu après la reprise, le score passait à 2-0 : un corner donné par Reyna était repris victorieusement de la tête par Emre Can. Durant cette seconde période, notre compatriote Axel Witsel connaissait peu de réussite dans ses essais. A l'inverse de Erling Haaland qui, juste à l'heure de jeu, inscrivait son second goal, de nouveau sur un assist de Reyna : 3-0. Dans les arrêts de jeu, Dortmund fixait les chiffres à 4-0 : Haaland aurait pu signer un hat-trick mais il préférait donner à son jeune coéquipier qui venait de monter au jeu, Felix Passlack. L'équipe de Lucien Favre figure à la cinquième place du classement, avec 6 points sur 9, à un point du trio leader composé de Leipzig, Augsburg et Francfort.

Borussia Dortmund
Borussia Dortmund

Borussia Dortmund: Hitz, Can, Hummels, Akanji, Meunier (84’ Schulz), Bellingham (71’ Delaney), Witsel, Guerreiro (84’ Passlack), Reus (71’ Brandt), Reyna (80’ Reinier), Haaland.
Buts : 31’ Haaland (1-0), 47’ Can (2-0), 66’ Haaland (3-0), 92’ Passlack (4-0).

Lazio – Inter : 1-1

Text: 

La Lazio  recevait le leader du championnat, l'Inter Milan, au Stadio Olimpico. Pas une mission évidente donc pour l'équipe de Simone Inzaghi qui entendait néanmoins empocher les trois points. Un duel entre les frères Lukaku ne figurait toutefois pas au programme car Jodan Lukaku faisait défaut dans l'équipe locale. Ce sommet débutait en mode mineur, sans réelles occasions de but. La Lazio se montrait d'abord dangereuse avec une reprise de la tête de Correa, bien isolé, et un shot d'Alberbo, mais les deux essais restaient infructueux. Dans l'autre camp, les visiteurs se montraient plus efficaces: sur sa première occasion, l'Inter faisait mouche par Lautaro, donnant ainsi un avantage quelque peu flatté aux Milanais. 

L'équipe d'Antonio Conte reprenait mieux en seconde période et se montrait de suite dangereuse sur un tir de Romelu Lukaku. Et c'est pourtant à cet instant que l'équipe locale signait l'égalisation : l'ancien joueur de Genk, Milinkovic-Savic reprenait de la tête au second poteau, sur un centre de Acerbi (1-1). La Lazio y puisait de la confiance et continuait à créer le danger via Alberto. Le match devenait très rude et cela se concrétisait par deux cartons rouges, pour Ciro Immobile (qui se vengeait sur Vidal par un coup au visage) et Sensi (qui poussait rudement Patric). Les deux formations terminaient donc à dix et plus aucun but ne tombait dans ce match au sommet très indécis. De ce fait, l'Inter perd ses premiers points et sa position de leader. La Lazio compte 4 unités sur 9 et se place en milieu de hiérarchie. 

Lazio Roma
Lazio Roma

Lazio Roma: Strakosha, Radu (16’ Bastos, 46’ Parolo), Acerbi, Patric, Marušić (35’ Fares), Alberto (80’ Akpa Akpro), Leiva (80’ Escalante), Milinković-Savić, Lazzari, Immobile, Correa.
Les buts : 30’ Martinez (0-1), 55’ Milinković-Savić (1-1).

Spartak Moscou – Zenit Saint-Petersbourg : 1-1

Text: 

Cette confrontation entre le Spartak et le Zenit opposait les deux meilleures équipes du championnat russe. Elles se sont hissées ensemble à la première place du classement et leur première confrontation directe s'est aussi soldée par un partage. Dans l'équipe moscovite, on trouvait l'ancien gantois Samuel Gigot. Il a fallu attendre le milieu de la seconde période avant de voir le score évoluer. Dzuba servait alors Aleksandr Erokhin qui plaçait les visiteurs au commandement. Mais le Spartak ne s'avouait pas vaincu et il parvenait à égaliser à quelques minutes de la fin, par Ponce. Ce résultat fait en sorte que les deux formations restent en tête du classement général, avec toutefois un avantage au Zenit pour une meilleure différence de buts. 

 

Zenit Sint-Petersburg
Zenit Sint-Petersburg

Zenit: Kerzhakov, Karavaev, Lovren, Rakitskiy, Douglas Santos, Ozdoev (92’ Sutormin), Barrios, Erokhin, Mostovoy (72’ Azmoun), Dzyuba, Malcom (92’ Krugovoy).
Les buts : 65’ Erokhin (0-1), 86’ Ponce (1-1).

Related articles