You are here

Henk Houwaart avec Happel comme modèle 1984-1989

Text: 

Lors de ses débuts en tant qu'entraîneur des blauw-zwart, Henkie a pu compter sur quelques transferts : Franky van der Elst (du RWDM), les Sénégalais Tew Mamadou et Antoine Coly, Gino Maes (revenu du Cercle) et Leo van der Elst (de l'Antwerp).

Durant la saison 1984-'85, le club termina deuxième de la compétition. Le club joua en coupe d'Europe contre Nottingham et Tottenham Hotspur , des équipes anglaises très fortes.

La coupe et les tests matchs avec Anderlecht.

Text: 

La coupe et les tests matchs avec Anderlecht

En 1985-'86, le club a pu garder son groupe de joueurs existant. Le monument Jan Ceulemans resta également à Bruges. Et il y eut le transfert de Jean-Pierre Papin un inconnu venu de Valenciennes. Le club remporta la Coupe dans son propre Olympia contre le Cercle, son voisin.n. Pour le championnat, il fallut jouer deux tests matchs contre Anderlecht. Ce fut d'abord 1-1 en déplacement, et les deux équipes partagèrent 2-2 à Bruges. Résultat : le titre est allé à Anderlecht mais ce fut certainement un match inoubliable dans un Olympiastadion tourbillonnant.

Text: 

Pour la saison, 1986-'87, Le Club se renforça avec les achats de Dennis Van Wijk (Norwich city), Rony Rosenthal (Maccabi Haïfa), Peter Creve (SK Beveren) et Kenneth Brylle (Olympique Marseille). En coupe d'Europe, le Rapid Vienne fut fatal au Club dès le premier tour. Dans la compétition, le club finit 3ème au classement général.

.

Text: 

Le titre et des soirées européennes miraculeuses

Pour la saison, 1987-'88, Serge Kimoni (Seraing) et Jan Goyvaerts (Racing Jette Bruxelles) arrivèrent au Club. Cette saison, Bruges remporta le titre.

Mais personne n'a oublié les soirées européennes miraculeuses ! En déplacement, Bruges reçut trop souvent une punition, mais à domicile les Brugeois étaient intouchables. Le Zenith Leningrad, l'Etoile Rouge de Belgrade et surtout le Borussia Dortmund ont dû y croire… Plus tard encore le Panathinaikos Athènes fut éliminé mais l'Espanol Barcelone veilla à ce que le club ne puisse de justesse ne pas jouer la finale européenne.

La dernière saison de Houwaart a été celle de trop. Le club acquit les services de Dimitri M'Buyu (du Standard) et d'Alain Betagno (de Seraing) ainsi que deux Australiens, Bozinovski et Farina. En coupe d'Europe, le club fut éliminé au deuxième tour avec une cinglante défaite à Monaco (6-1). Cette saison-là, le club put accrocher in extremis le wagon européen lors de la dernière journée contre le RWDM.

Text: 

Henk Houwaart

Dès l'âge de 17 ans il devint footballeur professionnel. À ADO Den Haag, il a travaillé cinq ans sous les ordres d'Ernst Happel. Et après une jpetite année au FC twente avec Spitz Kohn, aussi bien Houwaart que Rensenbrink ont choisi de venir au Club Brugeois. Houwaart est resté jusqu'en 1975 et y vécut six années fantastiques.. En tant qu'entraîneur, il connut son premier succès avec le KV Kortrijk qu'il propulsa en première division.

 

Il est resté quatre ans à Courtrai et, en 1983, a choisi le Cercle de Bruges. Les bons résultats du Cercle ne sont pas restés inaperçus chez les voisins du Club. En 1984, il devint l'entraîneur du club Brugeois. Il est resté cinq saisons chez les bleus et noirs, très longtemps pour un entraîneur à Bruges. Happel a été son maître dans ses années de jeunesse. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le palmarès qu'il a gagné à Bruges a une petite teinte de Happel… Une deuxième place en 1985 et 1986 (après un double test match contre Anderlecht), troisième en 1987, quatrième en 1989, la Coupe de Belgique en 1986 et un titre de champion de Belgique en 1988. Tout cela… et surtout au cours de la saison 1987-'88, avec les soirs de football européens brillants contre Zenith Leningrad, l'Etoile Rouge de Belgrade, Borussia Dortmund, Panathinaikos Athènes et l'Espanol Barcelone.