You are here

Les années de guerre 1940-1950 - Aller-retour entre la première et deuxième division

Text: 

Des temps difficiles sportivement et financièrement

Le club de Bruges a connu, pendant et après la deuxième guerre mondiale, des temps difficiles. Et cela non seulement dans le domaine sportif. Il y avait eu une charge d'emprunt très lourde à supporter dans tous les sens du terme. Sur le plan des joueurs, le Club avait moins de raisons à se plaindre. Le club a pu compter, en effet, entre autres, sur Blancke, solide par son puissant jeu de tête et capable de jouer des deux pieds. Lucien Masyn, lui, a joué brillamment en équipe première du Club, entre 1940 et 1958, presque 500 matchs. Berten Carels, fut le solide troisième maillon de cette chaîne. Et pourtant ces grands noms n'ont pas pu empêcher que les bleus et noirs jouent à l'ascenseur entre la division un et la division deux.

 

Début 1946, Louis Versyp a été engagé en tant qu'entraîneur et le club retrouva la division supérieure, mais pas pour longtemps. Au moment où le club passa en division 1, le nombre de clubs dans cette série passa de 19 à 16 et ceci devint pour le Club de Bruges un handicap infranchissable. Le club retomba tout de suite en deuxième division. Cette dégradation permit toutefois à Bruges de jouer le derby.

Text: 

Amélioration des installations 'De Klokke'



Les dirigeants du Football Club Brugeois ne sont pas restés aveugles pour améliorer les installations du Klokke. En 1947, on installa 26 projecteurs et en 1949 une nouvelle tribune avec 2.400 places assises a été inaugurée. Car le club avait entre-temps, en 1948-1949, retrouvé la première division.

Text: 

'Berten Carels' donne la marche à suivre à Fernand Boone

La position de gardien de but dans une équipe est peu enviable. On doit pratiquement être né entre ces piquets de but pour défendre becs et ongles son équipe. Au début de la deuxième guerre mondiale, Carels défendit les buts de l'équipe.. Il fut entre 1941 et 1956, tel un roc Blauw-Zwart dans le ressac. Marcel Herssens fut son prédécesseur, Fernand Boone son successeur.