You are here

Les griffes du lion Eric Gerets 1997-1999

Text: 

Les espoirs les plus fous naissaient au début de la compétition de la saison 1997-98. Des centaines de supporters se bousculèrent autour du terrain d'entraînement pour vivre le premier entraînement. Leur conclusion fut que Bruges jouerait la compétition à l'allure d'un TGV. Le départ soudain de Robet Spehar pour Monaco apporta une teinte étrange à ce début de compétition.

 

Dans les mois qui suivirent, Darco Anic et Edgaras Jankauskas vinrent renforcer les rangs et la cerise sur le gâteau fut l'acquisition de Milan Lesjnak, début avril. Bruges remporta le titre de Champion de Belgique avec une avance énorme sur le deuxième. Mais Bruges reçut une véritable gifle en s'inclinant 4-0 devant Genk en finale de la Coup de Belgique au Heyzel. C'était un signe important pour la saison 1998-'99. Les champions eurent toutes les peines du monde à maintenir le même niveau de jeu que la saison précédente et les internationaux revinrent « vidés », du moins au départ, de la Coupe du monde.

 

En outre, Bruges fut d'amblée éliminé au tour préliminaire de la CL par Rosenborg Trondheim. Cela déstabilisa certainement le Club. La saison s'annonça pénible et pleine de nuages dans le ciel bleu de Bruges.

 

Ajoutée à cela, la longue liste des blessés n'aida pas le Club. On peut donc presque parler de miracle pour dire que Bruges resta dans la course au titre jusqu'à la dernière journée. Sur le plan européen, le Club joua trois tours, contre Ujpest Dosza, le VfB Stuttgart et l'Olympique de Lyon. On pourrait qualifier la saison comme insuffisante, mais le parcours ne fut tout de même pas aussi triste. Mis à part l'obtention d'un billet européen, Eric Gerets, pour la première fois en trois saisons, dut terminer sans gagner un prix. Cela le laissa amer, alors que le public au cours du match clôture contre Westerlo n'avait d'yeux que pour fêter et remercier le monument Franky Van der Elst qui mettait un terme à sa carrière.